Eve Ruby Lenn

Eve Ruby Lenn

Auteure

Wendall Utroi, ses livres et nous

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un auteur que j’affectionne particulièrement : Wendall Utroi. Il représente à la fois un parcours d’écriture dont tout aspirant romancier pourrait s’inspirer ainsi que des œuvres addictives dont les réflexions ne peuvent laisser indifférent.

Wendall Utroi n’est pas né une plume dorée à la main, autrement dit, il n’a pas eu une vie plus facile que n’importe lequel d’entre nous et si, désormais, il connait une certaine notoriété, il ne la doit qu’à ses efforts. Son itinéraire professionnel a commencé dès ses 16 ans et il faut croire que les obstacles se sont dressés sur son chemin jusqu’à le couper de son occupation favorite, la lecture. Malgré tout, il retrouva l’amour des livres grâce à ses enfants et lors des périodes les plus complexes de sa vie, il se rendit compte que l’écriture lui offrait cette évasion bienvenue voire indispensable.

Moi qui adore l’imaginaire, je comprends pleinement ce cheminement. Si vous écrivez, ou que vous tentez d’écrire, vous le savez pertinemment : tout semble toujours s’arranger pour nous détourner de notre table de travail. Pourtant, à un moment donné, vous n’avez plus le choix. Si vous ne vous y mettez pas, c’est l’écriture qui viendra vous chercher. Et ne pas résister à son appel, en faire une priorité demande une grande force de caractère. C’est ce que je perçois chez Wendall Utroi et ce qu’il en a fait ne cesse de me rendre admirative.

Je ne peux pas vous présenter l’intégralité de sa biographie qui commence à être bien étoffée. Alors, j’ai choisi de partager avec vous, deux de mes coups de cœurs : La loi des hommes et Les yeux d’Ava (il y a aussi les incontournables Wanda et Mama Finger).

La loi des hommes a paru aux éditions Slatkine et Cie en octobre 2020. Ce thriller historique, nous narre une enquête policière dans les bas-fonds londoniens à l’époque de Jack l’Éventreur, dans la deuxième moitié du XIXe siècle.

Un cantonnier, Jacques, découvre les carnets qu’un ancien détective de Scotland Yard avait rédigés pour soulager sa mémoire d’une terrible affaire et nous glissons avec lui dans les pas de cet homme aussi intègre qu’obstiné. L’ambiance sordide du quartier pauvre nous happe immédiatement tandis que l’intrigue instaure une tension palpable dont vous ne réussirez pas à vous défaire avant la dernière page. Mais, au-delà d’une enquête captivante et d’un contexte détaillé et réaliste, Wendall Utroi réussit à mettre en relief des motifs plus complexes.

La société anglaise du XIXe siècle figure un paradoxe entre les ruelles insalubres où niche la misère et l’élégante tradition victorienne. Cette problématique nous renvoie à des préoccupations contemporaines qui suscitent notre réflexion tout en maintenant un lien avec le cantonnier dont les bribes de vie s’intercalent avec les récits des carnets. Mais, rassurez-vous, ou justement, peut-être pas, car l’élite victorienne n’est pas à l’abri d’un sordide scandale…

 

Paru au Livre de Poche en septembre 2020, Les yeux d’Ava, nous transpose dans la peau de la jeune femme éponyme. Mariée à son amour de lycée, mère comblée de jumeaux, Ava mène une vie simple mais parfaite. De ces bonheurs si évidents que l’on oublie qu’ils ne sont pas intouchables.

Or, en avril 2002, Ava se trouve en voiture avec sa merveilleuse petite famille et sur la route des vacances, le drame l’attend. À partir de ce tournant, de ce sublime deuxième chapitre, Ava va vivre une descente aux Enfers jusqu’au plus sombre désespoir. À moins que… Ou pas…

Ce thriller psychologique s’avère addictif. Le récit à la première personne nous immisce immédiatement dans la peau de la jeune femme. Avec elle, nous vivons la catastrophe, les espoirs balayés par des chutes encore plus vertigineuses. Et, principalement, comme sait si bien le faire Wendall Utroi, nous comprenons à quel point les petits bonheurs sont précieux car ils ne sont pas des dons, juste des prêts, des grâces, que la vie nous octroie avant que le destin en décide autrement…

Alors, par quel livre allez-vous commencer ?

Eve RL

6 thoughts on “Wendall Utroi, ses livres et nous

  1. Je n’ai pas encore lu ces livres mais je vais essayer au vu des descriptions que vous en faites . J’ai hâte de les lire. Je vous donnerai un retour complet après, je vous le promets.

  2. Hello Eve, je ne connaissais pas du tout cet auteur, mais la lecture de ton article me donne envie d’aller le découvrir. Je suis fan des thrillers psychologiques et Les Yeux d’Ava me semble très prometteur ! Je reviendrai t’en faire un petit retour
    P.S : Je me reconnais tellement quand tu dis « tout semble toujours s’arranger pour nous détourner de notre table de travail. » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 ⁄ 4 =


Abonnez-vous à la newsletter …

Pour ne rien louper de mon actualité !

Donec Aliquam libero ultricies eget id, consequat. mattis neque. Praesent amet,