Eve Ruby Lenn

Eve Ruby Lenn

Auteure

Mes étapes de rédaction d’un roman

Dans mon cas, écrire un roman ne s’improvise pas. Il ne suffit pas – cela serait trop simple ! – de prendre mon stylo ou mon ordinateur et de me mettre à écrire. L’écriture d’un roman me demande beaucoup de rigueur et d’organisation. Dans ce nouvel article, je vous propose de découvrir quelles sont mes méthodes d’écriture de roman, pour produire un travail qui donne envie aux lecteurs. Le processus que j’emploie s’adapte à tous les types de romans… Je vais vous dévoiler ma méthode de travail qui n’a rien de spectaculaire.

Mon rituel avant d’écrire ...

J’adore lire et me plonger dans un nouveau livre, cela m’inspire, renforce ma motivation. Quand je lis d’excellents romans, je ressens le besoin d’écrire.  C’est donc au minimum une heure de lecture par jour, histoire de me mettre en condition. Ensuite, je consacre en général dix minutes de mon temps à la méditation. Puis je réfléchis à mes personnages, je les imagine longuement. Je leur invente un passé, un milieu social, une vie professionnelle, des projets, des failles, bref tout ce qui fait un personnage (et un être humain au demeurant). Selon mon humeur et la période, je crée des fiches sur ordinateur pour chacun de mes personnages ou je consigne toutes mes idées dans un petit carnet. Cette méthode me plaît, car je peux l’avoir toujours sur moi et insérer une idée survenue au hasard d’une allée de supermarché ou dans la salle d’attente de mon dentiste ! J’avoue préférer ce moyen car pour moi, rien ne remplace l’authenticité du glissement du stylo sur le papier, on ne se refait pas !

Je cible l’idée générale du roman

De quoi parlera ce roman ? Quel est le cœur de l’histoire ?

J‘ai des idées assez claires sur le début de l’histoire.  Alors je choisis lequel de mes personnages sera au centre de la narration. Je trace dans les grandes lignes : sa situation au départ de l’intrigue et c’est tout. Ce qui va lui arriver ensuite, je l’ignore. Je n’ai jamais fait de plan d’écriture, je déteste l’idée même d’en établir un. La raison: le plan d’écriture bride mon imagination, c’est un fait. Mon fil conducteur c’est de partir à l’aveuglette et de laisser venir les idées sans trop réfléchir. Il m’arrive d’écrire les premiers chapitres immédiatement et de rester coincé sur le reste. Certaines histoires sont restées en incubation pendant des semaines jusqu’à ce que je finisse par franchir la porte de l’inspiration. Vous l’avez compris, il me faut beaucoup de temps pour écrire une histoire, mais la patience est toujours payante.

En outre, je vous déconseille de vous inspirer entièrement d’une personne de votre entourage pour créer un personnage ou une intrigue. Faites vivre votre imagination, ayez confiance en vous !

Je fais des recherches poussées

Pour donner de la crédibilité à mes écrits, je fais naturellement bon nombre de mes recherches sur internet, mais j’aime aussi me rendre à la bibliothèque de ma ville pour feuilleter quelques bons livres. J’aime tant l’ambiance calme et feutrée qui règne en ces lieux ! Cette étape ne doit pas être sous-évaluée, car il est important que le récit ait une cohérence. Mes premiers chapitres jettent les bases de l’intrigue, décrivent les personnages, les objectifs. Au cours de l’écriture, la trame prend forme. Cependant, pour aller plus loin, vers le développement proprement dit, je dois souvent revenir  aux chapitres précédents. Et c’est là que je perds énormément de temps. Je ne suis jamais satisfaite ! 

Je joue avec mon lecteur

J’avoue éprouver un certain plaisir à faire languir mes lecteurs et à ne pas donner des informations essentielles. Je les fais languir un peu, mais prudence : attention à ne pas abuser de cette technique car vos lecteurs pourraient prendre cela pour des “longueurs” et se lasser de leur lecture. J’en parle par expérience, et j’avoue avoir fait beaucoup d’efforts et de sacrifices pour remédier à ce problème.

De la même façon, je crée des histoires parallèles, tombées parfois “comme un cheveu sur la soupe” et j’imagine mon lecteur perplexe se dire “mais qu’est-ce que ça vient faire là ?” ! Cela dit, encore, une fois, ce processus est à utiliser avec parcimonie et ne tardez pas trop à montrer à vos lecteurs le lien avec l’intrigue principale.

J’écris mes chapitres en résumé puis je développe le contenu

Je fais un bref résumé de chaque chapitre avant d’en entamer la rédaction finale. J’y mets tous les éléments que je souhaite y voir apparaître. Des questions et des éléments nécessaires pour amener mon histoire à sa conclusion surgissent. J’écris des phrases simples successivement, de type “La femme entre dans le saloon”. Puis au moment de développer mes écrits, je donne des détails pour étoffer mon propos : “elle promène son regard dans toute la salle”, “curieusement, aucun son ne parvient à ses oreilles”, etc.


Je suis mon propre chemin, loin des idoles et des modèles. Et je pense que chacun doit trouver sa propre façon de composer une histoire. Voici la mienne, et elle me convient très bien. Et maintenant que diriez-vous de m’expliquer votre méthode pour organiser l’écriture d’un roman ?

 

Eve RL

One thought on “Rédaction d’un roman

  1. Salut Eve, top ton article sur les étapes de la rédaction d’un roman ! Je suis justement en train de me mettre sérieusement à mon projet : écrire un roman. La description de ce que tu fais toi avant est donc parfaite pour trouver moi aussi des idées d’inspiration sur comment procéder. J’aime bien cette idée de fiches personnages, ainsi que celle des chapitres en résumé, je n’y aurais pas pensé, je suis plus du genre à foncer dans le tas et voir ensuite. Je vais essayer de faire ça pour être plus structuré, merci à toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 × 28 =


Abonnez-vous à la newsletter …

Pour ne rien louper de mon actualité !

ante. risus elit. commodo mattis justo massa ut ut nec lectus