Eve Ruby Lenn

Eve Ruby Lenn

Auteure

Le thriller

Le thriller est un genre artistique aussi présent en littérature qu’au cinéma, apparu dans les deux domaines vers la fin des années 70. En anglais, “to thrill” signifie “frémir”. C’est là tout le but d’un bon thriller : utiliser le suspense et manier la tension narrative de telle manière que le lecteur frissonne jusqu’au dénouement final. Les procédés narratifs sont souvent similaires, avec l’utilisation de fausses pistes destinées à orienter le lecteur vers de fausses pistes, ou encore le fait de ne pas lui donner volontairement certaines informations capitales, nécessaires à la compréhension de l’histoire.

Écrire un thriller n’est pas anodin. La tâche de l’auteur est d’engager le lecteur dans une escalade continue de tension.Tout doit être structuré de manière méticuleuse. Chaque indice dispersé dans le récit a un rôle bien défini.

Différents types de thrillers

Selon les différents domaines de thrillers, j’ai pu remarquer que l’on retrouve toujours les ingrédients suscitant l’angoisse du lecteur :

  • Dans les thrillers policiers : demande de rançons, enlèvements, vengeances meurtrières, prises d’otages…
  • Dans les thrillers psychologiques : manipulation psychologique, traques angoissantes, harcèlement lié à des obsessions plus ou moins malsaines, érotomanie, emprisonnements…
  • Dans les thrillers paranoïaques : on  retrouve ici la thématique de la théorie du complot, les fausses accusations, les rumeurs, la paranoïa clinique (celle propre aux patients véritablement psychotiques).

La définition d’un bon thriller

Selon moi, un bon thriller provoque chez le lecteur un sentiment de malaise, d’angoisse, presque de peur, au même titre qu’un film d’horreur. Le tout dans le but de divertir, puisque ce sont exactement ces sensations-là que recherchent les amateurs du genre. J’apprécie tout particulièrement quand la psychologie des personnages principaux prend une place importante et suscite bon nombre d’interrogations obsédantes. J’aime ces ambiances lourdes, pesantes, mais tout aussi captivantes. Je peux passer de longues heures sur un bon roman policier pour en connaître la fin, je suis comme envoûtée. Le héros peut être tour à tour l’enquêteur (policier officiel ou non d’ailleurs) ou la victime, et le plus exaltant selon moi, c’est lorsque le héros change en cours de route et n’est pas celui que l’on croit initialement !

Eve RL

Abonnez-vous à la newsletter …

Pour ne rien louper de mon actualité !

dapibus eget massa vulputate, libero. facilisis eleifend